Actualités

Crédit: cellule de Thomas More à la Tour de Londres

Accueillir tout homme et toute situation avec l’Amour du Christ

22 avril 2024 Billet Thomas More
Vue 148 fois

En ces jours-là, les Apôtres et les frères qui étaient en Judée avaient appris que les nations, elles aussi, avaient reçu la parole de Dieu. Lorsque Pierre fut de retour à Jérusalem, ceux qui étaient juifs d’origine le prirent à partie, en disant : « Tu es entré chez des hommes qui ne sont pas circoncis, et tu as mangé avec eux ! » Alors Pierre reprit l’affaire depuis le commencement et leur exposa tout dans l’ordre, en disant : « J’étais dans la ville de Jaffa, en train de prier, et voici la vision que j’ai eue dans une extase : c’était un objet qui descendait. On aurait dit une grande toile tenue aux quatre coins ; venant du ciel, elle se posa près de moi. Fixant les yeux sur elle, je l’examinai et je vis les quadrupèdes de la terre, les bêtes sauvages, les reptiles et les oiseaux du ciel. J’entendis une voix qui me disait : “Debout, Pierre, offre-les en sacrifice, et mange !” Je répondis : “Certainement pas, Seigneur ! Jamais aucun aliment interdit ou impur n’est entré dans ma bouche.” Une deuxième fois, du haut du ciel la voix répondit : “Ce que Dieu a déclaré pur, toi, ne le déclare pas interdit.” Cela se produisit par trois fois, puis tout fut remonté au ciel. Et voici qu’à l’instant même, devant la maison où j’étais, survinrent trois hommes qui m’étaient envoyés de Césarée. L’Esprit me dit d’aller avec eux sans hésiter. (Ac 11, 1-18).

Il peut être bon de s’interroger sur nos circoncisions qui seraient une image de nous même nous inspirant notre conformité aux chemins du Christ. Quelque chose de très rassurant qui, inspiré par l’orgueil, nous permet de prendre distance avec d’autres personnes qui ne seraient pas aussi conforment que nous. Dans une société où les chrétiens se retrouvent en minorité, comment vivre avec et au milieu de ce qui nous apparait inacceptable ou infréquentable ?

Pierre lui-même est obligé de sortir de ses aprioris pour être fidèle au Seigneur. Il doit accueillir des pratiques de foi ou de vie différentes. Il ne peut juger les personnes sur leur apparence ou sur leurs actes. Car au-delà de toute action même méprisable, chaque personne est aimée de Dieu et sa conscience reste éminemment respectable.

Pierre doit accepter, Lui le Pape, que des chrétiens existent, ayant reçu la Parole de Dieu sans qu’il sache comment. Il trouve donc des frères chrétiens qui lui sont envoyés par Dieu. Ils ne mangent pas la même chose, sont différents. Néanmoins tous méritent d’être accueillis pour ce qu’ils sont.

Si les apôtres avaient vécu entre eux cette grâce reçue du Christ, ils auraient été infidèles et l’Eglise seraient mortes. L’Eglise et la communauté chrétienne ne peut être un lieu d’entre soi bienpensant s’opposant au reste du monde. L’Eglise doit d’abord être une armée sur le champ de bataille (pape François) au milieu du monde avec sa conscience et le respect de la conscience de l’autre. C’est ainsi que Thomas More nous invite à recevoir l’eucharistie :

Que Notre Seigneur nous accorde la grâce de recevoir son corps, et son sang très saints, son âme bénie et sa toute-puissante divinité tant dans notre âme que dans notre corps, en éprouvant les dispositions où se trouvait Zachée lorsqu’il le reçut dans sa maison : empressement, spontanéité, allégresse, joie spirituelle. Et que le fruit de nos bonnes œuvres puisse rendre témoignage à notre conscience que nous le recevons dignement, avec la foi totale et le ferme propos de bien vivre qui s’impose en communiant. Alors Dieu prononça une sentence de grâce. Il dira sur notre âme, comme jadis sur celle de Zachée : « Aujourd’hui le salut est arrivé pour cette maison » (Luc 19.9). Daigne la sainte et auguste personne du Christ, que nous recevons réellement dans le Saint Sacrement, accorder ce salut à nous tous, chers lecteurs chrétiens, par le mérite de sa cruelle Passion, dont il a voulu que son corps béni conservât la mémoire sous les espèces bénies du Sacrement.

 

 




Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.